Paysages papiers

Depuis 2011, travaux en commun avec Paule Elisabeth Oddéro, poète.
A distance, l’une envoie ses textes, l’autre photographie ses travaux, chacune trouve une résonance dans le travail de l’autre.

Qu’est ce qu’une luciole ? Elisabeth fait des recherches sur internet et lance le sujet.
Quant à moi je me souviens des voyages en voilier avec mes parents, quand à la nuit on rentrait au port : elles étaient bien là les lucioles !

(Photos et encre/huile sur papier de soie –  2012)

Avec Lucioles, je m’invente un univers tout blanc, feutré, intimiste, une sorte de cocon mat où je m’abandonne et me coupe des préoccupations du quotidien.

Je modèle des formes étranges de papier et y ajoute des éléments puisés dans mon magasin personnel préalablement travaillés tels qu’assemblages papier/fils, cotons crochetés, billes de papier etc.
La lumière entre naturellement sous forme de leds dans les volumes de papier.

 












Cocons , papier de soie, tarlatane, leds

Ferme de Cavan, crédit photo Dominique Chauvain, 2015










Cocon, papier de soie, tarlatane, leds, environ 60x40x35cm)

Exposition personnelle « Poètes, vos papiers »   Musée du papier , Laakirchen, Autriche (2016)

 

 

 

Die Mutter

papier de soie, tarlatane, leds, environ 250x150x120cm)

Exposition personnelle « Poètes, vos papiers »   Musée du papier , Laakirchen, Autriche (2016) 

 En 2017, à l’Espace Dagron d’Auneau, Die Mutter devient paysage : c’est NUBICOLA, du nom botanique qui signifie « qui pousse en haut des montagnes » .

Nubicola, paysage papier/textile  150x180x120cm 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *