Noir Bleu

Noir, c’est l’encre de chine

Bleu, c’est l’huile cobalt clair

Comme à la rencontre entre Atlantique et Pacifique, le mélange ne se fait pas entre le noir et le bleu.

Et pourtant…

 

Je travaille régulièrement ces deux matières depuis 2011, le plus souvent dans une économie de moyens : un coin de table et du papier, 3 pinceaux, un couteau, un carton de bois et ces 2 matières.

NOIR BLEU 

Un grand tourment de vigne

A signé la distance

Tu regardes le chien

Tu regardes tes mains

Et là au souvenir des poignets égarés

Tu les vois

Dans le silence égaré des bruyères

Légères elles sont là

Dans l’absolu silence de la nuit retrouvée.

(Paule-Elisabeth Oddéro, L U C I O L E S)

BLEU NOIR 

Il n’y a rien sur la voie

Que la rigidité de la constellation

Elles tournent elles tournent

Dans le bleu

Mais qui peut dire le bleu

Puis tombent sur la terre

Sans tomber

Leurs ailes immobiles

Ont eu raison

Du noir

Mais qui peut dire le noir

Ce destin nécessaire

Malignement tout près

Tu cherches la lumière

Elle est là à tes pieds.

C’est le bleu c’est le noir

Tu tombes

(Paule-Elisabeth Oddéro, L U C I O L E S)

NOIR BLEU 2020 , c’est la production du confinement du au Covid-19.

Je suis à la maison, j’ai ramené de l’atelier de quoi travailler , les conditions sont réunies et soixante dessins seront réalisés. 

Noir bleu paysage enroulé 130x97cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *